Le pétrole chute suite aux incertitudes liées à la poursuite ou non des réductions de production


Points de discussion :

  • Le prix du pétrole a chuté mardi avec la probabilité que le déficit d’approvisionnement par l’OPEP puisse ne pas être prolongé
  • L’or continue à chuter au vu de la Réserve fédérale confiante
  • Les ETF Gold Shares SPDR indiquent le plus faible actif sous gestion depuis début février

Le prix du pétrole brut semble s’aligner au déport récemment effectué lorsque le contrat à terme du mois le plus rapproché se négociait avec une prime par rapport aux contrats à terme quelques années plus tard. Un facteur du support du prix du pétrole a été l’espoir que l’OPEP prolongerait les réductions de production au-delà de l’été. Cependant, mardi, Suhail Al Mazrouei, ministre de l’Énergie des Émirats arabes unis a semé le doute sur la certitude que l’OPEP prolongera ou non les réductions. Al Mazrouei a déclaré que le niveau d’inventaires baissait plus lentement que prévu, ce qui pourrait être causé par soit la production agressive du schiste des É.-U. ou l’absence de la demande.

Les signes qui ressortent de la CERAWeek à Houston semblent prometteurs pour l’avenir du marché du pétrole et pour ceux qui anticipent la hausse des prix. Mohammed Barkindo, secrétaire général de l’OPEP, a rencontré les dirigeants de plusieurs entreprises de production du pétrole et de services pétroliers pour discuter de la demande pour une hausse du prix du pétrole et un marché équilibré par une plus faible quantité d’inventaires qui profiterait à tous. Cependant, les prévisions de hausse à venir rendent difficile le repli complet des inventaires et de la production dans la pratique, même si cela semble intéressant en théorie.

Souhaitez-vous rejoindre nos analystes, instructeurs ou stratégistes pour un webinaire gratuit ? Inscrivez-vous Ici

La récente reprise dans la corrélation de l’or avec les taux américains et le dollar américain n’a pas été concluante. Mardi, les contrats à terme sur l’or ont affiché la sixième baisse consécutive marquant la plus longue tendance de cette nature depuis novembre. La grande part de cette baisse de l’or est liée à la peur de détenir un actif non rémunérateur alors que la Banque centrale de la monnaie de réserve mondiale augmente les taux et donc, le taux de référence pour des dizaines de milliards de dollars en prêt.

Les données annuelles indiquent que l’or est toujours haut d’environ 6 %. Cependant, pour que la tendance haussière de l’or reprenne, il nous faudrait assister à une baisse des rendements au milieu de la courbe (5-10 ans). L’issue la plus facile qui rendrait ce scénario possible serait qu’une réunion du FOMC se tienne sans hausse de taux. Un autre risque que le marché surveille concerne précisément l’EUR/XAU alors que l’élection française arrive dans quelques mois.

Les prix de l’or et du pétrole brut correspondent-ils aux prévisions des analystes de DailyFX à ce point de 2017 ? À lire ici !

ANALYSE TECHNIQUE DE L’OR – Le prix de l’or a chuté en dessous du point bas de février mardi. Nombre de traders surveillaient 1 216,52 $/once, qui a été cassé mardi et désormais, ils portent leur attention sur le niveau du retracement à 38,2 % à 1 209,79, qui est la fourchette décembre-février de 1 122,51 – 1 262,5 l’once. Une reprise de la dynamique baissière en dessous de 1 218 $ mettra en lumière le point bas de fin janvier comme une cible à 1 180 $ l’once. Pour le moment, seul un mouvement au-dessus de la moyenne mobile à 200 jours (1 262 $/once) prolongerait la tendance haussière dont nous avons assisté à la reprise depuis mi-décembre.

Graphique créé à l’aide de TradingView

ANALYSE TECHNIQUE DU PÉTROLE BRUT – Le prix du pétrole brut reste bloqué dans une fourchette étroite, mais la structure à long terme semble être une continuation de la tendance. Tandis que la récente ascension à 55 $/baril a suscité un enthousiasme, il est tout à fait possible que nous soyons en train de retracer une plus grande formation de graphique de triangle haussier initialement prévue pour prendre des semaines, si ce n’est des mois à finir. D’autres considèrent ceci comme une formation de sommet à long terme avant une nouvelle tentative à 20 $/baril, même si je ne partage pas ce point de vue.

Nous continuerons à favoriser la figure haussière à long terme un mouvement en dessous de la résistance du sommet du triangle devenue support à 53.66 vise le support de la ligne de tendance qui agit comme la partie inférieure du triangle, désormais à 52.31.Une clôture jour au-dessus de la zone 55.21-65 (point haut du 3 janvier, expansion de Fibonacci à 38,2 %) cible le niveau à 50 % à 57.18 et peut-être, plus haut.

Le pétrole chute suite aux incertitudes liées à la poursuite ou non des réductions de production

Graphique créé à l’aide de TradingView



Auteur: dailyfx

Comments Closed

Les commentaires sont fermés.

Copyright © Actualité Robots Forex et Options Binaires